De l’Autre CôTé du PonT est une société coopérative et participative à responsabilité limitée.

« Alors que la société de droit commun repose sur un principe unique et simple – l’animus lucri, le désir d’enrichissement personnel comme cause principale sinon unique du contrat de société -, la coopérative a pour fondement, ou cause du contrat qui l’institue, l’animus cooperandi, le désir d’œuvrer en commun (sous-entendu : dans la vue d’obtenir de l’effort commun un avantage commun autre que patrimonial ou financier). »
(François ESPAGNE ancien secrétaire général de la CGSCOP)

Cette définition générale de la finalité poursuivie se décline en trois principes d’organisation :

  • la double qualité : entre les fonctions d’associé et les fonctions d’usager (de travailleur de la coopérative), chaque salarié doit devenir associé au bout d’un an par l’achat d’au moins une part sociale de 20€
  • l’autogestion démocratique : le pouvoir appartient majoritairement aux associés usagers, selon la règle : une personne = une voix
  • la gestion de service et non de profit, ou de la gestion a-capitaliste : intérêt limité au capital et impartageabilité des réserves, conduisant à remettre l’excédent disponible à la disposition des membres en proportion non pas des capitaux détenus, mais de leur contribution en travail apporté à la coopérative

Tendant vers l’autogestion, nous allons plus loin que le fonctionnement classique des SCOP :
Une fois par semaine, l’ensemble des salariés ayant plus de six mois d’ancienneté se rassemble durant deux heures pour discuter des affaires courantes, problèmes, projets, propositions, méthodes de travail ou fonctionnement.
Les décisions ayant trait à la quotidienneté du lieu y sont prises de la même manière (une personne = une voix), que les salariés soient devenus associés ou non.
Les problèmes d’ordre structurel (statuts, cadre légal, finances, politique d’emploi…) sont abordés par les seuls salariés-associés après avis consultatif de l’ensemble des salariés.

Dans ce même esprit autogestionnaire, nous avons pris le parti, lors de la création du lieu, d’un partage des tâches courantes. Chaque salarié peut donc être tour à tour cuisinier, serveur ou barman. Nous travaillons également alternativement en journée et en soirée.

Les objectifs de ce mode de fonctionnement sont :

  • l’interchangeabilité : aucun de nous ne peut être indispensable pour permettre congés, maladie, projets personnels et surtout pérennité de la structure.
  • une meilleure compréhension : en connaissant chacun des postes de travail, nous sommes tous à même de comprendre les problèmes rencontrés et pouvons essayer de construire des solutions en commun.
  • minimiser l’enfermement et les routines de travail : à chaque poste son activité, son créneau horaire et son rapport au public, pour diversifier le quotidien.

Le Bar

Boissons et tarifs de qualité...

Le Plat du Jour

Produits et producteurs locaux...

Les Spectacles

Une proposition culturelle respectueuse...

OGM J'en veux pas No Facebook! No Twitter!